FIN D’UNE AVENTURE INDIENNE pour 470 personnes du Grand Ouest

Au total près de 470 personnes, clients d’une entreprise dans le secteur du bâtiment, ont découvert le cœur de l’inde et plus particulièrement Delhi, l’état de Uttar Pradesh et l’Est du Rajasthan, le pays des Rois.

© Voyel – Inde

C’est un circuit combinant visites incontournables, rencontres avec la population, détente dans la campagne indienne et de multiples surprises, le tout en faisant attention à ne pas faire trop de temps de trajet en autocar.

Notre découverte commence par Delhi avec sa circulation tellement folle, un véritable tétris. Tout d’abord la ville coloniale britannique de New Delhi avec ses larges avenues du quartier des ambassades, son palais présidentiel l’un des plus grands du monde, la porte d’Inde, véritable arc de triomphe. C’est grâce à l’un des symboles récent de la modernité, son métro, que nous atteignons le quartier de Chandni Chowk. Un véritable bon dans le temps à la sortie de la bouche de métro. Une balade dans les ruelles, en rickshaw, permet de comprendre ce quartier où on ressent l’âme indienne.

Delhi c’est aussi la visite de deux monuments incontournables d’une beauté époustouflante : le tombeau de Humayum, chef d’oeuvre d’art Mogol qui a inspiré la construction du Taj Mahal ainsi que le Qutub Minar, une ancienne mosquée dont le minaret est l’un des plus beaux au monde.

Puis c’est la découverte de Agra, avec une vue époustouflante sur la ville et le Taj Mahal, dès notre arrivée,  grâce au déjeuner privatif sur la terrasse de notre hôtel le Four Points by Radisson. La visite du Taj Mahal est toujours un moment très fort, « c’est le plus beau monument au monde » disent souvent les visiteurs. Mais Agra c’est aussi le Fort Rouge qui est impressionnant par sa taille, sa beauté, ses vues dégagées sur la rivière Yamuna et surtout sur le Taj Mahal qui se dessine en rose, au soleil couchant.

Jaipur est la troisième ville de notre périple. Ville commerciale au contraire de Delhi, elle est grande belle et dynamique. Une visite dans le village de Sanganer (quartier au sud de Jaipur), nous permet de visiter une entreprise de fabrication de papier recyclé. Un moment privilégié pour comprendre la vie dans ces nombreuses petites usines et les conditions de travail de ces ouvriers et ouvrières. Nous poursuivons par un autre monde grâce à une rencontre avec une personne descendante d’une famille de Maharadja. Un moment d’échange pour comprendre l’histoire, la vie actuelle et les relations avec le reste de la population du Rajasthan, pour ces familles d’un haut niveau social.

Jaipur c’est aussi le fort d’Amber que nous atteignons à dos d’éléphant. Un palais extraordinaire de beauté et de finesse dans sa décoration. Même si la foule y est présente, l’exceptionnelle grâce de cet ensemble rend la visite indispensable. Après un déjeuner dans un Haveli, petit palais du XVIII ème siècle, hâvre de paix au milieu de la ville Rose, c’est la découverte du cœur de la vieille ville avec le City Palace, Résidence du Maharadja de Jaipur, donc une partie est ouverte à la visite, et la découverte de l’observatoire, espace technique et très surprenant où l’on comprend la maitrise de la science astrale qu’avait les savants du début du XVIIIème. Puis il est l’heure de s’aventurer autour du Palais des Vents pour affronter les marchands des boutiques, le marchandage y est roi.

L’Inde c’est aussi la musique et les spectacles. Lors de ce début de circuit, nous avons assisté à un spectacle Bollywood, à Kingdom of Dreams. C’est joyeux, dynamique, musical et tellement kitch. Un vrai régal. Un autre spectacle est au rendez-vous, celui, à Agra, qui explique avec partie théâtre, mais aussi avec danses, l’histoire d’amour entre l’empereur mogol Chah Djahan et son épouse Mumtaz qui a été la raison de la construction du Taj Mahal. Un spectacle plus classique et très émouvant.

Enfin pour la dernière partie du circuit, nous partons à la découverte de la campagne, un changement radical dans l’atmosphère et le rythme du voyage. C’est dans la région du Chekawati et plus particulièrement à Alsisar que nous posons nos valises, dans un palais de maharadja, hors du temps, à la beauté exceptionnelle, le Alsisar Mahal. On se prend à aimer ces superbes cours où chante l’eau des vasques, à adorer se promener sur les différentes terrasses qui domine ce petit village. On se prendrait presque pour un Maharadja. Visite du village et de ses havelis, maison de commerces aux si riches décorations, de ses ruelles où soit le barbier soit la tatoueuse de Henné vous attendent. Nous allons également dans l’école publique de la cité où une association humanitaire de l’ouest de la France a financé la construction d’un bloc sanitaire indispensable.  Une balade en Jeep permets également de contempler le paysage semi-désertique de cette région où vaches du désert, impalas et tisserands sont très nombreux.

Enfin nous quittons ce havre de paix pour prendre la route vers Samode afin de participer à une soirée privative mémorable. C’est tous habillés en sari de multiples couleurs pour les femmes et en Pendjabi blanc pour les hommes que nous nous rendons dans le Palais de Samode. C’est une soirée magique et pleine de surprises qui se déroule, entre accueil avec feux d’artifices, illumination du palais, cocktail dans une des plus belles pièces du palais, celle des miroirs, open bar avec spectacle de danses sur la terrasse et dîner dans la salle de réception. La plus belle des soirées de gala….!

Puis c’est le retour en France après un arrêt au marché de Dilli Haat pour les derniers achats.

Une belle aventure s’achève avec tellement de beautés, de contrastes et de surprises qui resteront ancrés dans nos mémoires.

VOYEL  – Julien GIRARDEAU 

NOUVEAU AU DEPART DE NANTES – WEEK-END A VIENNE  – AUTRICHE

Du Vendredi au Lundi – Vol VOLOTEA (A partir d’Avril 2017)

La capitale de l’Autriche, Vienne, n’est pas seulement une ville mais aussi une région qui séduit les visiteurs du monde entier avec ses manifestations culturelles, ses monuments architecturaux uniques et son art de vivre.

©Voyel - Vienne Château
©Voyel – Vienne Château

Vienne, la capitale baroque de l’Autriche
Vienne est tout à la fois ancienne et nouvelle. Le Château de Schönbrunn et le Belvédère en sont d’ailleurs deux parfaits exemples.

Vienne, c’est plus de 100 musées
Il y a tant à découvrir dans cette ville : de la cathédrale St-Etienne à l’Art nouveau de la Sécession, en passant par le Palais impérial, haut-lieu de la monarchie; des fascinants édifices du Museums Quartier, l’un des plus vastes complexes muséaux du monde à l’architecture contemporaine du MQ, sans oublier le Musée des Beaux-Arts. Avec plus de 100 musées, Vienne vous présente non seulement un aperçu de toutes les époques de l’histoire de l’art, mais aussi une foule d’attractions rares et de curiosités.

Vienne une ville culturelle où l’on ne s’ennuie jamais.
Vienne musicienne

Vienne est également mondialement connue comme ville de la musique. Outre le fait que les plus grands compositeurs comme Beethoven, Strauss, Haydn ou encore Mozart y ont vécu et composé, la musique est omniprésente. C’est dans cette capitale de la musique que l’on peut assister à des concerts et opéras avec les plus grands noms internationaux à l’affiche.

La cuisine viennoise
La gastronomie vaut également le détour. Les ingrédients de la cuisine viennoise sont d’une étonnante simplicité : prendre les meilleures traditions culinaire de Bohême, d’Autriche, de Hongrie et des Balkans, les mélanger pour obtenir petits plats et gourmandises exceptionnels !  
Savourez l’art de vivre viennois au café ou dans les tavernes et les nombreux espaces verts des parcs et des zones de récréation de l’île du Danube, du Prater et de la Forêt Viennoise. 

LES ACORES « Paradis de l’Atlantique »

ACORES   © 2017 Pixabay
ACORES   © 2017 Pixabay

Derniers confettis d’Europe posés sur le bleu de l’Atlantique avant l’Amérique, les neuf îles des Açores demeurent, aujourd’hui encore, méconnues.

Cet archipel, qui s’étend sur près de 600 km d’est en ouest, est resté à l’écart du tourisme de masse, offrant au visiteur des paysages préservés, ainsi qu’une flore et une faune – notamment les cétacés – d’une grande variété.

Les Açores ont tout du paradis pour les randonneurs et les amoureux de la nature. De São Miguel à Flores, en passant par Terceira et Pico, ces îles volcaniques rivalisent de beauté, tout en jouant chacune leur partition. Pas de cocotiers, ni de plages dorées sous ces latitudes, mais des terres modelées par la force tellurique des volcans.

Aux Açores, le noir du basalte contraste avec le bleu profond de l’océan, le vert intense des pâturages cohabite avec les éclats multicolores des massifs floraux.

Sur chaque île, le voyageur peut observer de spectaculaires phénomènes géologiques dus à l’origine volcanique de l’archipel. Lacs de cratère, fajãs nichés au pied d’imposantes falaises, fumerolles étranges, plages de sable noir, piscines naturelles, lagunes mystérieuses, cascades bouillonnantes ou caldeiras lunaires…

Les Açores ne sauraient toutefois se réduire à un catalogue de cartes postales sublimes. Car l’histoire a aussi laissé ses traces sur ces îles à mi-chemin entre la vieille Europe et le Nouveau Monde. Les palais et les églises baroques d’Angra do Heroismo, dont le patrimoine architectural est classé à l’Unesco, témoignent ainsi de l’âge d’or qui a vu le Portugal régner sur le monde.

Forgée par l’insularité et l’éloignement, la culture açorienne a traversé les siècles, en conservant son authenticité, ses traditions, ses fêtes populaires colorées et sa gastronomie d’une étonnante variété. Au-delà de l’anticyclone qui les a rendues célèbres, c’est donc tout un univers qui vous attend aux Açores.